Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
21 février 2010 7 21 /02 /février /2010 20:35
"Var Matin", le quotidien habituel des varois, dans son édition du dimanche 21 février, a publié un très bon article, complet, avec origine des Amap, carte des diverses amap du département et parole donnée tant aux producteurs qu'aux responsables - tous bénévoles - sans oublier les amapiens consomm'acteurs.

Un extrait de cette double page est reprise sur le site de Var Matin  
http://www.varmatin.com/ra/economie/241386/amap-les-paniers-de-produits-frais-nouvelle-facon-de-consommer
Nous nous permettons de mettre en ligne cet extrait sur notre blog.

Merci encore à l'équipe de Var Matin pour ce dossier réalisé par Catherine Aubry et ses collègues photos et doc.


AMAP

Les paniers de produits frais : nouvelle façon de consommer

Paru aujourd'hui, dimanche 21 février 2010 à 15:00
nm-photo-288310.jpg 

L'idée est varoise. Un agriculteur de La Seyne-sur-Mer, Daniel Vuillon, l'a importée des États-Unis en 2000. Cette année-là, il remarque à Manhattan des gens s'affairant autour de paniers de légumes, sur un trottoir. Ces New-yorkais viennent chercher leurs produits frais livrés par des producteurs locaux.

Inspiré par ce modèle de vente en circuit court, Daniel Vuillon fonde la première Amap (Association pour le maintien d'une agriculture paysanne), avec des consommateurs d'Aubagne, réunis par le mouvement altermondialiste Attac. Les premiers paniers sont livrés par la ferme des Vuillon en avril 2001. L'affaire est lancée. Dix ans plus tard, 2 000 familles varoises se fournissent auprès de 33 Amap (1).


Une démarche politique

Le principe est simple : le consommateur s'engage pendant plusieurs mois à acheter un panier, par semaine en général, contenant des produits vendus par des producteurs locaux. Fruits, légumes, fromages... changent au gré des saisons.

Cela dit, « une Amap, ça n'est pas qu'un panier », explique Gaëtan Vallée, coordonnateur d'Alliance Provence, association, qui, depuis 2001, regroupe la centaine de structures régionales. « C'est d'abord un partenariat entre un consommateur et un producteur local, lié par un contrat », insiste-t-il. Cet accord peut paraître contraignant : produits et jours de livraisons sont imposés. Pas question de vendre des tomates ou des fraises en hiver. Le consommateur s'engage aussi à participer aux distributions de temps en temps.

Le paysan, lui, peut stabiliser son entreprise. Il sait qu'il vendra sa production et à quel prix.

Des garanties non négligeables : trois exploitations disparaissent chaque jour en Paca, rappelle Gaëtan Vallée. Les Amap ont sans doute permis d'en sauver un certain nombre.


Crise alimentaire

Ces associations, qui impliquent « une démarche politique au sens noble du terme », ont connu un tel succès qu'elles ont été copiées. Paniers sur les marchés, colis solidaires comme à Fréjus, ventes groupées, etc. (voir par ailleurs) : les consommateurs ont redécouvert les vertus des circuits courts. Autant d'initiatives très intéressantes, juge Gaëtan Vallée. Mais attention à ceux qui jouent sur cette image aujourd'hui porteuse, d'une économie solidaire, pour en fait proposer des produits achetés en gros et revendus par ce biais, prévient-il.

Le potentiel de développement de ce type de commerce, encore important, a en effet de quoi attiser des convoitises. « Une Amap pourrait être créée à partir de 2 000 habitants », estime Gaëtan Vallée. On en est encore loin, faute de terres agricoles disponibles.

La demande du consommateur est, elle, de plus en plus importante. De toute évidence, les Amap et ses petites soeurs sont arrivées au bon moment, après des crises alimentaires, qui ont donné envie à chacun d'obtenir des garanties sur le contenu de son assiette.

Et si, au départ, seuls les « bobos » à l'aise s'intéressaient à cette forme de vente, aujourd'hui, tout le monde s'y met, même les jeunes.

À Aix-en-Provence, des étudiants ont créé deux Amap à petits prix. Pas de quoi détrôner encore le hamburger, mais c'est un début.


1. Daniel et Denise Vuillon ont fondé, depuis, Creamap, qui aident à la création d'Amap.

Savoir +

Renseignements auprès d'Alliance Provence (réseau des Amap) : http://allianceprovence.org.

Tél. : 04.94.98.80.0amap-var-matin-21-02-2010.jpg0.



Il nous a paru utile d'ajouter l'encadré présent sur cette même double page de Var Matin.

Les chiffres sont nos meilleurs encouragements, ils montrent l'importance de la solidarité qu'apportent aux paysans varois, 2000 familles consomm'actrices.
Oui, grâce à ces 2000 familles varoises, 50 familles de paysans vivent.

Ces données montrent aussi que les AMAP ne sauraient être considérées comme une concurrence aux commerces traditionnels, super et hypermachés.
En effet, que représentent 2000 familles - soit 7000 personnes - comparativement à une population varoise de 1 000 000 habitants ?
C'est vraiment peu, 7/1000ème.





Partager cet article

Repost 0
Published by Les motivées - dans A lire ou à voir
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : AMAP de Lorgues - Le blog Les Motivé-e-s
  • AMAP de Lorgues - Le blog Les Motivé-e-s
  • : A Lorgues, créons ensemble les instruments du mieux vivre, du bien consommer ; ces instruments que sont une nouvelle façon de produire sainement, de permettre à nos partenaires producteurs de s'inscrire dans la durée, de prévoir leur avenir, de ne plus polluer une terre nourricière qui n'est pas notre propriété mais celle de nos enfants et petits enfants.
  • Contact

Les rendez vous

Livraisons Légumes, Oeufs, Poissons, Miel, Volailles, Fromages, Viandes ...
Toujours chez Brigitte Grivet,
domaine St Jean Baptiste,
1525, route des Arcs à Lorgues
.

Attention, ne stationnez pas sur la départementale, entrez chez Brigitte, vous pouvez facilement faire demi-tour près des caves. Ou si vous avez des difficultés à traverser la départementale pour entrer au Domaine, n'hésitez pas à faire demi tour à l'embranchement de la route de Vidauban.
                   

-----------------------------

Sur votre blog,

+ de 55 000 visites ...
+ de 440 articles !

Envoyez vos recettes, vos articles
à amap-lorgues@orange.fr


-------------------

Retour page d'accueil : http://amap.lorgues.over-blog.com/

Recherche

Un renseignement, contactez

L'e.mail de l'Amap :
amap-lorgues@orange.fr

La présidente, Chantal Toussan :
04 94 73 27 08 - 06 84 36 53 80  -  ctoussan@voila.fr 


ou l'un des liens producteurs/amapiens :  
   
- Légumes Bio (Mathieu Faure de Fox Amphoux)
  Liens : Jocelyne ABAUZIT
- 06 10 24 73  68 
             
jabauzit@aol.com
            Chantal Toussan -06 84 36 53 80

          ctoussan@voila.fr

- Vins (transition BIO) Domaine de L'Estello - Lorgues


- Fromages chèvres, brebis, vaches (Florence Bertin, Taradeau)
   Liens : Annie Rosello - 04 94 73 27 23 -  annierosello@hotmail.com

               Miepol Fayard - 04 94 73 92 73 - miepol.legoaoc@orange.fr


 - Poissons : Daurades Loups et maigres (Pierre Baltmigere et Bruno Régis - la Seyne sur mer)
  Liens : Louis Clavier - 04 94 70 94 04 - 06 76 60 42 97feminier@orange.fr
              Sylvie Sarrazin - 04 94 73 22 15 - ssarrazin83@gmail.com  


- Poissons : Truites - Ecrevisses Jean Claude Vigin de Bauduen
   Lien :  Miepol Fayard - 04 94 73 92 73 - miepol.legoaoc@orange.fr


- Fruits d'hiver Bio : (Bruno DEBON Châteaudouble)
   Liens : Claude Inaudi  04 94 73 24 34 - claude.inaudi@free.fr


- Oeufs, volailles (Corinne Costamagno, Ampus)
   Liens : Françoise Clavier - 04 94 70 94 04 - 06 76 60 42 97feminier@orange.fr     


- Viandes bovines (Véronique Quinot - Blieux 04)
   Liens : Annie Rosello - 04 94 73 27 23 -  annierosello@hotmail.com 


- Viandes d'agneaux (Francis Girard, Bauduen)
   Liens : Claude Inaudi - 04 94 73 24 34 - claude.inaudi@free.fr
                Miepol Fayard  04 94 73 92 73 miepol.legoac@orange.fr


- Miel : (BardiaSabet - Trans en Provence)
Lien : Christian Dépret 04 94 84 09 18  c.depret@wanadoo.fr

- Huile d'Olives - Louis Ehrhardt - Trans
- Farines - Céréales : (Bertrand Allai - Bras)
 


Un article, une recette, une photo, un commentaire sur le blog, joignez Christian Dépret au 04 94 84 09 18 - 06 74 41 89 81 - c.depret@wanadoo.fr.