Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
10 mai 2010 1 10 /05 /mai /2010 20:45
Repost 0
Published by Les motivées
commenter cet article
8 mai 2010 6 08 /05 /mai /2010 21:47

7 mai 2010, Bauduen, les Bounas, soleil triste, sol détrempé, deux amapiens curieux, l'un, de retrouver ses souvenirs d'enfance, le second, de découvrir ce qu'il n'a jamais vu dans sa région d'origine, donc deux lorguais assistent à la tonte des brebis de Francis Girard, notre berger.

 

Surprenant, vraiment surprenant ...

DSC05274.JPGEnviron 300 brebis parquées en lots d'une petite cinquantaine, serrées, dans la bergerie, vêtues d'une belle toison de laine et une centaine d'autres qui paraissent tellement frêles, nues, que l'on pourrait les croire peureuses, chétives, venant d'on ne sait où.DSC05283.JPG

 

Oui, voilà ce que nous ressentons dès notre entrée dans la bergerie. Mais très vite, les bruits de tondeuses électriques de 4 grands gaillards, sanglés et maintenus par un harnais qui leur permet de rester baissés avec moins de difficulté, nous interpellent. Et là, ... nous sommes sidérés, même si nous imaginions la scène, la DSC05271b.jpgdextérité, la vitesse, le sourire, le calme de ces hommes nous remettent en mémoire qu'il y a des métiers pénibles, certes, mais dont les gestes sont élégants même s'ils paraissent quelque peu brutaux et ingrats.

 

Donc, 4 "coiffeurs" et 1 "raccrocheur", ce cinquième homme, muni d'un crochet, saisit la patte arrière de la brebis à tondre, prend l'animal presque dans ses bras et la remet aux bons soins de l'un des 4 tondeurs.

 

Le tondeur, alors, passe à l'action, et là, il ne faut pas le quitter des yeux parceDSC05277.JPG que une minute et demie après, c'est terminé ! Oui, vous avez bien lu, 90 secondes suffisent pour ôter toute la laine d'une brebis.

La laine ne reste pas longtemps sur le sol, en effet, Francis Girard, notre berger, est devenu ramasseur de laines, des pieds d'un tondeur, puis d'un autre, il ramasse la laine et la place dans des sacs.

 

Les quelques 400 brebis (et 8 béliers) seront tondues en une seule journée.

 

Pas de répit, le sourire et la blague toujours aux lèvres, l'équipe, magnifiquement soudée, travaille.

Demain, les cinq compères seront dans une autre bergerie, tondant d'autres moutons, ... en souriant et en blaguant. 

 

DSC05281.JPG

  

Repost 0
Published by Les motivées - dans Les événements
commenter cet article
6 mai 2010 4 06 /05 /mai /2010 11:55

L’A.M.A.P. de Lorgues agit dans le respect de sa charte.

Que dit la charte des AMAP ?

‘’Producteurs et consommateurs deviennent des partenaires. Ils sont liés par un contrat. Leur relation est basée sur l'écoute et le respect mutuel. Leur action participe au développement d'une agriculture durable, respectueuse de l'environnement et au développement du lien social sur le territoire.’’ …. ‘
"Les consommateurs soutiendront activement les agriculteurs souhaitant s'impliquer dans la création d'une A.M.A.P : information, formation, soutien technique." DSC05181.JPG

C’est ainsi que Patrice, notre producteur de légumes, nous avait fait part de son impossibilité dans l’état actuel de ses installations, d’arroser en son absence, ses serres,  ses terrains, et plus particulièrement la nuit. Il est reconnu, en effet, qu'un arrosage de nuit permet une meilleure maturation de la production.

 

DSC05175.JPG

Les consom'acteurs des ‘‘Motivé-e-s’’ ont trouvé parmi eux les compétences permettant de rendre plus performante l’installation de Patrice.

De même, financièrement, l’A.M.A.P. a participé à l’achat des matériels nécessaires aux modifications de son installation.

Aujourd’hui comme demain, Patrice peut et pourra, lorsque la chaleur se sera de nouveau installée dans notre belle région, dormir tranquillement les nuits pendant que ses beaux légumes deviendront encore plus beaux sous la bruine de l’arrosage devenu automatique. 

 

DSC05186.JPG

Repost 0
Published by Les motivées - dans Les événements
commenter cet article
2 mai 2010 7 02 /05 /mai /2010 09:42

 

Nous ne pouvons qu'admettre que nos paysages varois, lorguais, notre environnement proche, la beauté de nos collines dépendent de la présence, du travail de nos paysans. Nos "paysans", qu'ils soient vignerons, apiculteurs, maraîchers, éleveurs ... sont-ils en danger, nos paysages sont-ils destinés à devenir des friches abandonnées ... Ces thèmes seront les sujets que "CINE-COLIBRIS" en partenariat avec le "CINEMA ELDORADO" abordera 

  

Au ciné de Lorgues

Mardi 11 mai - 20 h
(ouverture à 19h30)

 

Le Temps des Grâces
Un film de Dominique Marchais

 Le-temps-des-graces.jpg

La critique est unanime ... C'est un très beau film !   en savoir plus

 

Lire revue de presse  (un peu long à charger ... beaucoup d'articles ... patience ... vous ne serez pas déçus !)

 

Nous remercions Monsieur le Maire de Lorgues de nous avoir donné son accord pour la salle.

 

Film suivi d’un débat sur le thème :

 

" Le monde paysan est il condamné? "

 

 

Elevage

Le débat sera animé par Francis Girard, éleveur ovins à Bauduen.
Seront commentés le compte rendu Assemblée Généralede l’ abattoir de Digne et une  information vaccination FCO (suite au suicide de Jean Luc Tournaire, éleveur bovin ayant refusé la vaccination FCO, Fracis lira le discours prononcé par Robert Curbieres
(Porte parole de la Conf de l'Aude) à la Chambre d'Agriculture de l'Aude).

 

Maraîchage

Intervention de Patrice Aubert, maraîcher lorguais. 

Pour ce débat comme pour les débats futurs, Colibris83 recherche des intervenants  (synthèses lors de ces débats) sur le thème de "Où en est notre agriculture locale ?" (oléiculture, apiculture, maraîchage, élevage, viticulture, terres agricoles,...).

 

Repost 0
Published by Les motivées - dans Votre calendrier
commenter cet article
1 mai 2010 6 01 /05 /mai /2010 21:42

Bonjour à tous, 

 
Il fait beau, les vaches commencent à pâturer l'après midi alors je prends un peu de temps pour vous donner des nouvelles.
 
Été 2009
 
P1010328E.jpgLe troupeau a quitté La Castelle mi juin pour les quartiers d'été au fond de la vallée puis il est monté en estive début juillet.
 
Automne 2009
 
Fin septembre, un partie de ces braves Aubracs sont descendues toutes seules de l'estive après un léger refroidissement sans neige.Elles sont rentrées sagement dans le pâturage que je leur attribue à la descente de la montagne , encore un peu de dressage et elles refermeront la porte de l'enclos et brancherons l'eau !!
La petite quinzaine restante a quitté l'alpage mi octobre, ces dernières ont rejoint de troupeau et direction La Castelle pour tout le monde.
 
L'arrière saison a été ensoleillée, les vaches ont profité de l'herbe jusqu'au 15 décembre, date de la première neige, 20 cm juste un début!
 
Hiver 2009
 
Chute de neige à répétition sans que rien ne fonde. Très joli mais pas très pratique pour travailler dehors.
Dernière chute de neige début Avril ( Pâques)
 
P1010324.jpgLes veaux se portent bien (pas de prédation cet hiver), ils sont nés un peu plus tard cette année, normal j'ai changé de taureau ; Tanguy a mis un peu de temps  à séduire ses dames et faire son office mais il s'est débrouillé comme un grand pour un jeunot de 1 an et demi, aujourd'hui il a 2 ans et maîtrise toutes les situations ! 

Printemps 2010
 
P1010398.jpgAujourd'hui Clochette a vêlé et a caché son veau, c'est une habitude pour les Aubracs. Encore 2 naissances attendues mais pas avant 1 mois. 
Une autre naissance : Fantasy, ma jument Quarter Horse, a pouliné le 26/04 au petit jour, Darwin Evolution est magnifique avec son oeil brun et son oeil bleu.
 
Vos colis
 
Parlons livraison: J'ai pris du retard dans les dates de livraison des colis de viande, j'en suis navrée mais je voudrais que les broutards ou génisses profitent de l'herbe de printemps avant l'abattage, la viande n'en sera que meilleure. 
De plus, j'ai eu qq petits soucis : côtes fracturées par un cheval un peu trop craintif, chambre froide en réparation, voiture à changer ... tout ça pour dire que je ne livrerai pas avant fin mai.
Il n'y aura sans doute pas de colis de veau ce printemps, je vous tiens au courant.
 
"On va voir les vaches"

Les vaches, cette année, monteront en alpage le 03 juillet, le séjour "Cattle drive" à cheval est déjà complet avec la participation de reporters de la chaîne Equidia.
P1010304.jpgSi vous souhaitez rendre une petit visite aux Aubracs sur l'estive, appelez moi. Il y a au village de Blieux un gîte d'étape "La chambrette", 2 Gîtes de France à La Castelle et un gîte d'étape à l'observatoire du Chiran juste au dessus de l'estive des vaches à 1905 mètres d'altitude, si vous souhaitez profiter de la région 2 jours.
 
D'autre part Mr Juan Vilar ( AMAP St Zacharie) aimerait organiser une rencontre pastorale inter amap, proposez moi des dates que l'on organise qq chose.
 
Bonne soirée à tous, Véronique.
 
Merci Véronique pour ces photos et ces mots sincères, naturels. Tu adores ce que tu fais et tu nous le fais vraiment partager.
Amis amapiens de Lorgues, les contrats "Aubrac" sont disponibles lors des distri ou ci-dessous :
 

Contrat Bœuf 2010

 

entre AMAP de Lorgues et Véronique Quinot

 

En accord avec l’AMAP de Lorgues , Véronique Quinot s’engage à livrer aux adhérents  de l’Amap un panier de viande bovine.

La distribution aura lieu à Lorgues le                                2010.

Paiement : 50€ à la commande, le solde à la livraison.

 

Tout contrat est conditionné par l’adhésion à l’AMAP 

 

Nom et Prénom                                                                 Tél :

Email :

 

 

Prix/Kg

Quantité

Acompte

Solde

Colis de viande bovine sous vide, environ 8 kg, composé de :

Steaks dans le faux filet, noix de gite, tende de tranche.

Côte de bœuf

Viande à rôtir ou à détailler en tranche ou fondue dans Poire, tende de tranche

Paleron

Daube, bourguignon ou blanquette

Jarret

Plat de cote

Collier à mijoter (pot au feu ou daube ou bourguignon)

13 €

 

 

    50 €

 

 

Chèque à l’ordre de Véronique Quinot

 

Morceaux vendus au détail, paiement le jour de la livraison

Morceaux

Prix €/ Kg

Quantité

Langue entière

11 €

 

Foie par 2 tranches

10 €

 

Cœur par 2 tranches

6 €

 

Tripes environ 2,0 kg

3,50 €

 

Rognons par 2

5 €

 

Joue de bœuf par 2

7 €

 

Queue de bœuf 500g

7 €

 

Onglets tranché environ 200g

22 €

 

Filet morceau de 500 à 900g

26€

 

 

Fait en 2 exemplaires le :

Signature du producteur                              Signature du consom’acteur

 

 

 

 

Véronique Quinot, La Castelle, 04330 Blieux – Tél : 06 82 68 11 56                                                             

Repost 0
Published by Les motivées - dans Les contrats
commenter cet article
1 mai 2010 6 01 /05 /mai /2010 17:45

Une trentaine d’éleveurs, des représentants de la région, du Conseil général, Monsieur le abattoir-de-Digne-1.jpgMaire de Digne, trois représentants des Amap (Michel, Roger et moi).

Le gérant , le comptable, le directeur, tour à tour, interviennent pour les rapports.

Une trésorerie équilibrée deux ans après que la SARL ait repris l’entreprise.

Des éleveurs nouveaux qui viennent du 13, du 83, du 06, tous intéressés par les conditions très raisonnables de production. Il y a même la possibilité pour les nouveaux d’utiliser les services de l’abattoir et de la découpe sans payer la cotisation. Il y a aussi le projet de ramassage (par l’entreprise) des bêtes chez les petits éleveurs pour les porter à l’abattoir.

Et parmi eux, se trouvaient  nos éleveurs de viande bio, très participatifs.

Car ce qui me paraît remarquable, c’est la participation de la salle par de multiples questions et interventions.

Question : savez vous où vont les peaux des bêtes achetées à prix ridicule (1euro par ex) ?
Réponse : Elles sont envoyées en Chine pour être lavées en polluant les rivières de là-bas  et repartir dans des usines de traitement  de cuirs !

Question : savez vous combien est « payé » le gérant de l’abattoir (qui est par ailleurs exploitant lui aussi) ?
Réponse : 500 euros par mois. Le directeur assurant ce poste jusqu’à aujourd’hui bénévolement en plus de son poste de travail (la découpe de la viande).

abattoir-de-Digne-3.jpgLe Plan de Maîtrise Sanitaire se gère grâce à une équipe de stagiaires étudiants en la matière et une consultante spécialisée. Des normes draconiennes se mettent en place afin de produire des steaks hachés dès le mois de juin.

L’ensemble des investissements faits par la Région, le Conseil Général et la Communauté de Communes s’élève à plus de 100 millions d’euros. Il fallait ça pour maintenir les éleveurs sur la région… et conserver la seule entreprise de production de Digne !

Michel, le président de Colibris83 Dracénie, Robert, le président de l’amap de Draguignan, et moi-même, nous sommes heureux d’avoir participé à cette Assemblée Générale dynamique et fructueuse. Personnellement, je suis fier d’avoir contribué par notre adhésion avec tous les amapiens de Lorgues à cette heureuse aventure.

Louis Clavier, président de l'Amap de Lorgues. 

Repost 0
Published by Les motivées - dans Les événements
commenter cet article
30 avril 2010 5 30 /04 /avril /2010 20:43

Pour vous, maman, papa et la petite, une recette facile : les poireaux au saumon fumé.

2-Poireaux--1-.jpgVous prenez 3 beaux (ou 6 petits) poireaux de l’Amap, 3 tranches de saumon fumé, un peu de crème liquide, de l’aneth ciselée, du gruyère râpé (ou de l’emmenthal), poivre, pas de sel (le saumon est fumé !) mais quelques baies roses.

Vous devinez la suite, en effet, vous enveloppez chaque blanc de poireau (préalablement nettoyé et cuit à la vapeur environ ¼ d’heure) dans une tranche de saumon fumé ; vous les disposez dans un plat, vous versez  environ 15 cl de crème liquide, un peu de poivre, vous parsemez de râpé et le tout au four une quinzaine de minutes (four moyen). Les baies, uniquement à la fin de la cuisson.

Voilà, chaud, une belle entrée ou un plat complet si vous le servez avec du riz, des pâtes fraîches ou … selon votre imagination.

Bien sûr, les verts de poireaux, vous les conservez pour un bon potage.

Repost 0
30 avril 2010 5 30 /04 /avril /2010 12:03

Voici le contrat Volailles Oeufs pour cette saison ; lisez le bien, en effet, la ligne complétée est une ligne type, si cette proposition ne vous convient pas, complétez la ligne placée dessous (tout en ayant soin de barrer la ligne type)..

De toute façon, Corinne et Frédéric sont à votre disposition soit au 04 94 70 96 02 soit lors des distributions du jeudi (1 sur 2) tout comme Françoise, le lien Volailles Oeufs 06 76 60 42 97

 

AMAP-Lorgues-2010.JPG

Repost 0
Published by Les motivées - dans Les contrats
commenter cet article
21 avril 2010 3 21 /04 /avril /2010 12:58

Bonjour, ami-e-s du bien vivre, de la bonne humeur et de la solidarité.

 

A l'AMAP de Lorgues, "on vous dit tout", voici les nouvelles de la semaine :

 

- notre AMAP est maintenant officiellement membre de l'abbatoir de Digne. S'il est vrai qu'1 part à 1000 € est dérisoire par rapport aux sommes qu'ont apportées la ville de Digne et autres collectivités territoriales, ce geste est très important au niveau des droits de vote. Nous avons ainsi rejoint les autres Amap de la Dracénie et comme elles, nous, Amap de Lorgues, permettrons aujourd'hui comme demain aux petits éleveurs (dont nos producteurs de viandes bovines, ovines et porcines) de la région de disposer d'un outil indispensable à leur survie.


- enfin, ce mercredi 21/04, a lieu l'AG de Colibris83 Dracénie.

 

Sur ces deux évènements, des articles plus complets seront mis en ligne dans quelques jours. 

 

Et n'oubliez pas Mardi 27 et jeudi 29 avril, "C'est l'AMAP" ; absent pour quelques jours, votre blogueur ne pourra vous prévenir comme il le fait d'habitude.

Repost 0
Published by Les motivées - dans Les événements
commenter cet article
17 avril 2010 6 17 /04 /avril /2010 21:26

 

Les labels bio se multiplient, parfois de façon peu lisible pour le grand public : selon un récent sondage, 65% des Français estiment qu'il en existe trop. Pourquoi ne pas adopter la démarche inverse, en stigmatisant et en pénalisant financièrement les producteurs les plus pollueurs ?

L'idée


Le 1er juillet,
l'éco-label européen deviendra obligatoire pour les aliments bio préemballés, tandis que la Fédération nationale d'agriculture biologique (Fnab) vient elle de présenter Bio Cohérence, son nouveau label. Conséquence : il devient de plus en plus difficile de s'y retrouver entre les certifications existantes.

D'où une idée simple : plutôt que de forcer les producteurs bio à payer une certification et à faire la preuve de leur mode de culture respectueuse de l'environnement, il suffirait d'estampiller les pollueurs. Un macaron « non naturel » pourrait être appliqué à ceux qui utilisent des pesticides.

« Dire aux consommateurs que certains produits sont mauvais »

Robert Eden, viticulteur dans le Languedoc, prêche, depuis quelques mois, pour la fin des labels bio :
« Ça peut paraître infaisable aujourd'hui. Mais qui aurait cru, il y a dix ans, qu'on marquerait “Fumer tue” sur les paquets de cigarettes ? Qui pensait qu'on pourrait mettre une étiquette “énergie CO2” sur les appareils électroménagers ?
Il est temps de dire au consommateur que certains produits sont mauvais pour sa santé et son environnement. Libre à lui de l'acheter ensuite. »

 

Cet Anglais, lui-même labellisé AB par Ecocert et Demeter pour ses pratiques bio-dynamiques, ajoute :
« Les démarches de certifications ont été salutaires et nécessaires pour inciter les conversions, mais il faut passer à l'étape suivante. La bio doit maintenant devenir la norme. »

 

Car aujourd'hui, plus d'une dizaine de labels aident les consommateurs à repérer les aliments bio. Entre estampilles officielles bien connues (label AB) et marques privées plus strictes (Nature et progrès), les consommateurs tendent à se décourager et peuvent avoir l'impression de payer plus cher pour une certification souvent floue.

Comment la mettre en pratique


L'idée n'a encore jamais été testée. Pourtant, les organismes certificateurs (Ecocert, Agrocert, Certipaq, Qualité France, etc.) en auraient les moyens techniques. Il suffirait que l'Etat rende obligatoire le contrôle de chaque producteur. Un logo significatif serait apposé à ceux qui ne respectent pas l'environnement.

Et Robert Eden de remarquer :
« Nous serions surpris de constater que beaucoup d'agriculteurs ne polluent presque pas. Savez-vous que certains vignerons cultivent selon les principes de l'agriculture biologique sans se faire labelliser compte tenu des contraintes excessives ? Ce n'est pas normal ! »

 

Mais comment financer un tel revirement, à l'échelle nationale ? Qui voudrait payer pour se faire dire que son produit n'est pas bon ? La transition semble complexe.

Un système de certification injuste pour les producteurs bio

Aujourd'hui, le coût de la certification biologique peut être élevé. Il varie en fonction de la taille de l'exploitation, du nombre de produits à certifier et de l'organisme de certification choisi. Pour une exploitation moyenne en mono-culture type viticulture, il en coute au producteur entre 350 et 400 euros par an.

Guy Kastler, chargé de mission chez Nature et progrès, association à l'origine du premier cahier des charges de l'agriculture biologique en 1972, explique :
« Il est anormal que les producteurs bio soient obligés de payer pour prouver qu'ils ne polluent pas, alors que les agriculteurs conventionnels n'ont rien à déclarer.
De plus, le système de certification actuel est injuste pour les petits exploitants. Il ne prend pas en compte le chiffre d'affaires. Son coût est donc souvent difficile à assumer. »

« Etrangler encore un peu plus les petits exploitants »
En y appliquant le fameux système du pollueur-payeur, le contrôle systématique des exploitations, à condition qu'il soit rendu obligatoire par les pouvoirs publics, pourrait vite devenir rentable. Et incitatif, bien entendu…
Dominique Técher, viticulteur représentant du réseau Fnab et président de Bio Cohérence, précise : « Malheureusement, ce processus reviendrait à étrangler encore un peu plus les petits exploitants, à qui on a dit, durant la révolution verte des années 60, d'utiliser des produits chimiques pour booster leur rendement. »
Déjà punis par des sols infertiles et par la logique de marché qui réduit leurs marges, il peut paraître injuste de leur faire payer une décision prise il y a quarante ans. « Ne tirons pas sur l'ambulance », demande Dominique Técher.
Selon Dominique Técher, un plan national de conversion à l'agriculture biologique serait déjà une nouvelle étape à envisager. L'inversion des labels pourrait être décidée ensuite.

Robert Eden défend sa position : « Tant pis pour ceux qui produisent mal, mais moi, j'ai des enfants. »

Ce que je peux faire

Faut-il aller jusqu'à boycotter les labels ? Non : l'étape de transition qu'évoque Robert Eden n'est peut-être pas terminée. C'est encore aux consommateurs de pousser les industriels à faire évoluer leurs pratiques.

Repost 0
Published by Les motivées - dans A lire ou à voir
commenter cet article

Présentation

  • : AMAP de Lorgues - Le blog Les Motivé-e-s
  • AMAP de Lorgues - Le blog Les Motivé-e-s
  • : A Lorgues, créons ensemble les instruments du mieux vivre, du bien consommer ; ces instruments que sont une nouvelle façon de produire sainement, de permettre à nos partenaires producteurs de s'inscrire dans la durée, de prévoir leur avenir, de ne plus polluer une terre nourricière qui n'est pas notre propriété mais celle de nos enfants et petits enfants.
  • Contact

Les rendez vous

Livraisons Légumes, Oeufs, Poissons, Miel, Volailles, Fromages, Viandes ...
Toujours chez Brigitte Grivet,
domaine St Jean Baptiste,
1525, route des Arcs à Lorgues
.

Attention, ne stationnez pas sur la départementale, entrez chez Brigitte, vous pouvez facilement faire demi-tour près des caves. Ou si vous avez des difficultés à traverser la départementale pour entrer au Domaine, n'hésitez pas à faire demi tour à l'embranchement de la route de Vidauban.
                   

-----------------------------

Sur votre blog,

+ de 55 000 visites ...
+ de 440 articles !

Envoyez vos recettes, vos articles
à amap-lorgues@orange.fr


-------------------

Retour page d'accueil : http://amap.lorgues.over-blog.com/

Recherche

Un renseignement, contactez

L'e.mail de l'Amap :
amap-lorgues@orange.fr

La présidente, Chantal Toussan :
04 94 73 27 08 - 06 84 36 53 80  -  ctoussan@voila.fr 


ou l'un des liens producteurs/amapiens :  
   
- Légumes Bio (Mathieu Faure de Fox Amphoux)
  Liens : Jocelyne ABAUZIT
- 06 10 24 73  68 
             
jabauzit@aol.com
            Chantal Toussan -06 84 36 53 80

          ctoussan@voila.fr

- Vins (transition BIO) Domaine de L'Estello - Lorgues


- Fromages chèvres, brebis, vaches (Florence Bertin, Taradeau)
   Liens : Annie Rosello - 04 94 73 27 23 -  annierosello@hotmail.com

               Miepol Fayard - 04 94 73 92 73 - miepol.legoaoc@orange.fr


 - Poissons : Daurades Loups et maigres (Pierre Baltmigere et Bruno Régis - la Seyne sur mer)
  Liens : Louis Clavier - 04 94 70 94 04 - 06 76 60 42 97feminier@orange.fr
              Sylvie Sarrazin - 04 94 73 22 15 - ssarrazin83@gmail.com  


- Poissons : Truites - Ecrevisses Jean Claude Vigin de Bauduen
   Lien :  Miepol Fayard - 04 94 73 92 73 - miepol.legoaoc@orange.fr


- Fruits d'hiver Bio : (Bruno DEBON Châteaudouble)
   Liens : Claude Inaudi  04 94 73 24 34 - claude.inaudi@free.fr


- Oeufs, volailles (Corinne Costamagno, Ampus)
   Liens : Françoise Clavier - 04 94 70 94 04 - 06 76 60 42 97feminier@orange.fr     


- Viandes bovines (Véronique Quinot - Blieux 04)
   Liens : Annie Rosello - 04 94 73 27 23 -  annierosello@hotmail.com 


- Viandes d'agneaux (Francis Girard, Bauduen)
   Liens : Claude Inaudi - 04 94 73 24 34 - claude.inaudi@free.fr
                Miepol Fayard  04 94 73 92 73 miepol.legoac@orange.fr


- Miel : (BardiaSabet - Trans en Provence)
Lien : Christian Dépret 04 94 84 09 18  c.depret@wanadoo.fr

- Huile d'Olives - Louis Ehrhardt - Trans
- Farines - Céréales : (Bertrand Allai - Bras)
 


Un article, une recette, une photo, un commentaire sur le blog, joignez Christian Dépret au 04 94 84 09 18 - 06 74 41 89 81 - c.depret@wanadoo.fr.