Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
25 mars 2010 4 25 /03 /mars /2010 11:32

Les champs de la mort

Les fermes industrielles en Europe sont intimement liées aux forêts d’Amérique du Sud par un lien secret, une chaîne de destructions qui va des immenses plantations de soja à nos élevages européens de cochons et de poulets, anéantissant la vie sauvage et aggravant la crise climatique.

Des milliers de personnes sont expulsées de leurs terres pour laisser place aux plantations de soja. Les peuples indigènes sont chassés et leurs forêts rasées.

Ce film dérangeant dévoile les conséquences de la culture du soja en Amérique du Sud. La petite agriculture qui protège l’environnement et bénéficie à la population doit céder la place à l’agrobusiness des pesticides qui empoisonnent les communautés rurales, l’eau et la nature.


Repost 0
Published by Les motivées - dans A lire ou à voir
commenter cet article
24 mars 2010 3 24 /03 /mars /2010 19:33

Chaque producteur de l'Amap de Lorgues a son lien, c'est à dire un adhérent de l'Amap qui sert de "contact" entre l'amapien et un producteur.

Une question, un message à passer, contactez les.

Voici leurs coordonnées téléphones et mail :

- Légumes (producteur bio : Patrice Aubert, Lorgues).
   Lien : Alice Dépret - 04 94 84 09 18 - 06 74 41 89 81 -
c.depret@wanadoo.fr

- Poissons (producteurs : Pierre Baltmigere et Bruno Régis, ferme de Tamaris - la Seyne sur mer)
  Lien : Danièle Accarisio - 04 94 73 77 05 - 06 89 84 27 39 - christian.accarisio@wanadoo.fr

- Miel : (producteur : Anthony Arndt, Lorgues)
   Lien : Françoise Lenglet - 04 94 73 72 90  -  06 72 62 06 10  - francois.lenglet843@orange.fr

- Fromages chèvres, brebis et vaches :  (producteur : Philippe et Florence Bertin, Taradeau)
   Lien : Annie Rosello - 04 94 73 27 23 -  annierosello@hotmail.com

- Oeufs et volailles (Corinne Costamagno, Ampus)
   Lien : Françoise Clavier - 04 94 70 94 04   06 76 60 42 97  -  feminier@orange.fr

- Fruits d'hiver (producteur : Philippe Billocq, 04)
   Lien : Claude Inaudi - 04 94 73 24 34 - claude.inaudi@free.fr

- Viandes bovines (producteur Véronique Quinot - La Castelle - Blieux 04)
   Lien : Annie Rosello - 04 94 73 27 23 -  annierosello@hotmail.com

- Viandes de porcs de plein air (Mathieu Chaffard - Hameau de Bounas - Bauduen)
   Lien : Chantal Toussan - 04 94 73 27 08  -  06 84 36 53 80 - ctoussan@voila.fr

- Viandes d'agneaux (Francis Girard, Bauduen)
   Lien : Claude Inaudi - 04 94 73 24 34 - claude.inaudi@free.fr

D'autre part, vous souhaitez proposer un article, une recette, une photo, faire un commentaire, etc ... sur le blog de l'Amap, ou donnez un avis, un conseil, une initiative ... sur le déroulement des distributions ou tout autre sujet relatif  aux activités de l'Amap, n'hésitez pas, joignez le secrétaire, Christian Dépret au 04 94 84 09 18 - 06 74 41 89 81 -
c.depret@wanadoo.fr, il transmettra à qui de droit ou répondra si cela est de sa compétence.

N'hésitez pas, appelez-nous.

Repost 0
18 mars 2010 4 18 /03 /mars /2010 13:46

D'accord que la culture de peau est indispensable dans le cas de réparation de blessures humaines mais, de là à espérer cultiver de la viande artificielle à partir de cellules musculaires animales dans le but de nous la servir dans nos assiettes dans 10 ou 15 ans, NON : http://videos.tf1.fr/infos/2010/de-la-viande-artificielle-dans-nos-assiettes-5768266.html

Coline Serreau a raison, ses films doivent être vus par le plus de monde possible, elle est l'une des sentinelles de notre devenir. A lundi, au ciné de Lorgues, ami-e-s du bon goût et de la nature.

Repost 0
Published by Les motivées - dans A lire ou à voir
commenter cet article
16 mars 2010 2 16 /03 /mars /2010 08:58
Pour 6 personnes :

- 4 oranges,
- 500 grs d'oignons doux (rouges ou roses),
- 2 pincées de cannelle,
- un bon vinaigre (balsamique bio par ex.) : 5-6 cuillères à soupe,
- sel.

- Couper les oignons en fines rondelles que l'on fait mariner (confire) au moins 3 heures dans le vinaigre en remuant de temps en temps avec 1 bonne pincée de cannelle ;
- Couper les oranges pelées à vif en rondelles également ;
- Mélanger les 2 ingrédients + 1 pincée de cannelle à nouveau + 3 cuillères à soupe d'huile d'olive (minimum) + sel et poivre ;
- Mettre 1/2 h au frais avant de servir.

Surprenante a priori, c'est  une entrée délicieuse (si on aime les oignons !).

Voilà, bon régal.
Isa.
Repost 0
4 mars 2010 4 04 /03 /mars /2010 19:38
IMG00068-20100213-1240.jpg
" Bonjour, amis amapiens lorguais,
Pour moi tout va bien, malgré le temps capricieux.
J'ai planté la semaine dernière salades, blettes, betteraves rouges, oignons ; la semaine prochaine, il est prévu : fenouil, épinard, courgettes, haricots verts, persil ... bref pas de quoi s'ennuyer.
IMG00066-20100213-1238.jpg


J'ai eu un peu de mal avec ce temps, travailler trempé, c'est jamais agréable mais j'ai repris le travail avec plaisir.
A très bientôt. "
Repost 0
3 mars 2010 3 03 /03 /mars /2010 12:16
P1000450C'est un bien joli carnaval, façon Venise, que nous a fait vivre, dimanche, la dynamique équipe du Syndicat d'initiatives de Lorgues.

Bravo à eux comme aux dizaines de familles qui nous ont fait vivre un merveilleux après midi.

Parmi ce mélange de costumes, nous avons adoré deux jeunes lorguaises, qui ont traduit en vêtements délicieusement travaillés les merveilles de Dame Nature.

Merci à elles tout comme aux doigts magiques qui ont confectionné de si beaux apparats.
Repost 0
Published by Les motivées - dans Les événements
commenter cet article
1 mars 2010 1 01 /03 /mars /2010 21:06
Bonjour ami-e-s de l'AMAP,
 
Bientôt va débuter la saison Légumes. Patrice Aubert, notre valeureux maraîcher met d'ores et déjà toute son énergie et sa passion à nous préparer de beaux paniers.
Vient donc le temps des contrats, des jours de distribution, des horaires, ... de toutes ces choses qui, bien faites, en début de saison, nous permettront de nous retrouver chaque semaine tranquillement et joyeusement.
 
Cette année, comme convenu, il y aura 2 distributions, l'une le MARDI, l'autre, le JEUDI. Cela pour la raison logique que les légumes ne viennent pas tous à maturité chaque jeudi ; comme, d'autre part, Patrice livre une trentaine de paniers à l'AMAP de Vidauban, nous avons donc partagé les cueillettes et ramassages en 2 parties égales de 45 paniers. L'AMAP de Lorgues distribuera donc 15 paniers le mardi (Vidauban 30) et 45 le jeudi.
 
Cette année, nous avons plusieurs contrats partagés (1 panier pour 2) tant le mardi que le jeudi. Il y aura ainsi 2 sortes de contrats le mardi et 2 le jeudi.
 
Toutes ces explications peuvent paraître quelque peu superflues, mais, nous vous avons promis la transparence et cela passe par quelques "corvées de lecture".
 La distribution du mardi sera gérée par Françoise (l'épouse de Louis Clavier, notre président) Francoise-Clavier.jpg 
Alice.jpget celle du jeudi par moi-même (Alice).
 
Contrats : Le contrat que vous avez reçu en pièce jointe d'un mail personnalisé correspond à votre souhait. Si erreur, et il y en aura certainement, appellez moi de suite que je corrige.
 Les contrats peuvent être rédigés ce prochain jeudi (4 mars de 17h30 à 18h45) ou le 18 mars ou encore le premier jour de la distribution (mardi 30 mars ou jeudi 1er avril) ;
 
Paiement : Le principe est clair, pour faciliter la gestion de Patrice, nous avons échelonné d'office les paiements sur la durée totale des 8 mois de saison, donc ce sera 8 chèques du montant indiqué sur le contrat (encaissement par Patrice au fur et à mesure des mois). Le panier reste au même prix qu'en 2008 et 2009 soit 20 €. Comme chaque année, nous répétons - excusez moi, les ancien-ne-s - que ce prix est une moyenne sur l'année, il se peut donc que, selon les récoltes du jour, un panier vale environ 18 € une semaine et 22 € la semaine suivante. Patrice s'évertue à ce que les paniers soient équilibrés en prix, mais la météo et autres aleas sont parfois plus tenaces que lui ...

Dates des distributions : vous trouverez aussi en pièce jointe ou au verso de votre contrat, les dates de distribution ; ce calendrier est important notamment pour les contrats partagés (c'est elle ou c'est moi, aujourd'hui ??).
 
Voilà, c'était long ... je suis "le lien légumes" et comme telle, je suis à votre disposition pour tout souci (compréhension du contrat, paiement ...).
Ensuite, pour les permanences, panier pris par une autre, absence  ... Françoise et moi, aidées par vous toutes et tous, organiserons nos distributions respectives.
 
Vous pouvez me joindre au 04 94 84 09 18 ou donc par mail c.depret@wanadoo.fr
 
Avec toute mon amitié, Alice.
Repost 0
Published by Les motivées - dans Les contrats
commenter cet article
28 février 2010 7 28 /02 /février /2010 10:57

"Interceptions", émission de Lionel Thompson et Pascal Dervieux du dimanche 28 février de 9h10 à 10h sur France Inter avait pour sujet : Les AMAP.
Pour écouter le podcast de cette émision, cliquez sur :
http://sites.radiofrance.fr/franceinter/em/interception/ l'enregistrement est à votre disposition pendant 400 jours.

L’idée est arrivée en France en 2001. Ce sont les Japonais qui l’ont appliquée les premiers, suivis des Américains. Depuis, la formule se développe à la vitesse du vent. On les appelle les « AMAP » : associations pour le Maintien d’une Agriculture Paysanne ». On en comptera sans doute 4000 à la fin de l’année.

De l’Aquitaine au Nord Pas de Calais en passant par les Pays de la Loire ou Provence Alpes Côte d’Azur, les AMAP regroupent des citoyens fatigués d’être des consommateurs passifs.

En pré-payant un panier hebdomadaire à un agriculteur local, ils s’assurent une alimentation de qualité, bio en totalité, tout en soutenant la vie d’une exploitation.

photoPour les AMAP, consommation rime avec solidarité. Le principe a pour autre avantage de réduire les circuits de distribution, si coûteux pour l’environnement.

Contrairement à une idée reçue, les AMAP ne sont pas une création pour « bobos » urbains en mal de verdure. Les grandes organisations agricoles restent sceptiques, mais au moment où le Salon de l’Agriculture célèbre une fois encore une agriculture intensive et assistée, mais en voie de dépeuplement, les AMAP montrent que ce sont peut-être les consommateurs eux-mêmes qui permettront la survie des paysans de demain.

AMAP : le paysan d’à côté. C’est un reportage d’Yves Decaens et Christophe Goudin.


photo : © © RF/ Yves Decaens

Merci à France Inter et à "Interceptions" pour ce reportage bien fait, concret et sincère.

Repost 0
Published by Les motivées - dans A lire ou à voir
commenter cet article
26 février 2010 5 26 /02 /février /2010 09:44
Merci à "lavie.fr" d'ouvrir ce débat.

L'Amap de Lorgues et Colibris 83 Dracénie participeront très activement à cette campagne anti ou réduction des pesticides. De nombreuses actions auront lieu notamment au cours de la Semaine Sans Pesticides (20 au 30 mars 2010).
Nous ne manquerons pas de vous en faire part.
Lien de l'hebdo "lavie.fr"
:
http://www.lavie.fr/actualite/ecologie/pesticides-l-omerta-se-fissure-23-02-2010-3574_8.php

L'article de La Vie :

Pesticides : l'omerta se fissure

Des étudiants lancent un  "appel de la jeunesse" sur le lien entre cancers et environnement alors que Paul François, gravement intoxiqué, raconte son combat judiciaire contre les fabriquants de pesticides.

© DR

© DR

La semaine qui s'ouvre marquera-t-elle le début d'un grand débat public sur la santé et l'environnement ? Deux faits pourraient y aider. D'abord, ce jeudi 25 février, un collectif de jeunes étudiants lance un appel de la jeunesse "pour que cesse l'augmentation du nombre des cancers et pour que le lien entre l'environnement et la santé soit mieux considéré".

Martin Rieussec, 24 ans, jeune-porte parole du collectif
et qui vient de s'installer en ostéopathie dans les Pyrénées-Atlantiques, explique la genèse de cet appel : "En 2008, après le décès d'un jeune étudiant – il est mort d'une leucémie - dans notre école d'ostéopathie à Cergy-Pontoise (95), nous avons décidé d'en savoir davantage sur cette maladie. En rencontrant des étudiants dans d'autres facultés, nous ne sommes aperçu que ce n'était pas un cas isolé et que de plus en plus de jeunes développaient des cancers. En faisant venir 18 intervenants à Cergy, notamment des médecins, dans un cycle de conférences, nous avons découvert que de nombreuses causes de cette maladie pouvaient être liées aux activités humaines : alimentation industrielle, agriculture intensive, pollutions chimiques dont nos corps sont imprégnés, téléphonie mobile...". D'où cet appel, parrainé par de nombreux scientifiques et militants associatifs, et disponible sur le site appeldelajeunesse.org.

Coïncidence, ce même jeudi 25 février, notre hebdomadaire publiera un long témoignage de Paul François, un agriculteur de Charente, gravement intoxiqué par l'inhalation d'un désherbant, le Lasso fabriqué par Monsanto. Alors que les faits remontent au 27 avril 2004, cet agriculteur aujourd'hui agé de 46 ans, mettra plus de cinq ans à faire reconnaître ses graves troubles de santé – il a été plusieurs fois dans le coma - comme "maladie professionnelle" par le tribunal des affaires sociales de Charente, puis par la cour d'appel de Bordeaux, dans un jugement rendu le 29 janvier 2010. Pour François Lafforgue, son avocat, dont le cabinet est spécialisé dans les affaires d'environnement et de santé publique : "C'est la première fois en France qu'une cour d'appel établit un lien direct entre un produit phytosanitaire bien déterminé et des troubles de la santé. Cela peut faire jurisprudence".

"Pur produit de l'agriculture intensive", selon ses propres termes, Paul François qui exploite, avec un associé, 400 hectares de terres céréalières dans le nord de la Charente, a entamé, parallèlement à son combat judiciaire, une conversion "à l'agriculture durable". "Pour avoir bien étudié la question durant ces dernières années, je pense que nous sommes à la veille d'un scandale sanitaire aussi fort que celui de l'amiante. Avec tous les cancers qui explosent dans la profession, il va y avoir une hécatombe chez les agriculteurs", prédit-il. La Mutualité sociale agricole a d'ailleurs lancé en 2004 une grand enquête sur les liens entre agriculture et cancer. Mais la publication de ses résultats est sans cesse retardée. Pour Paul François, il y a encore "une omerta, une loi du silence imposée par le lobby de la chimie".

A la veille de l'ouverture du salon de l'agriculture
(27 février au 7 mars), nous lançons sur notre site lavie.fr un débat en direction des agriculteurs, des consommateurs, des écologistes, des jardiniers du dimanche, des élus, des citoyens... sur le thème : "Pesticides, comment les réduire ?". Rappelons, en effet, que le Grenelle de l'environnement, en 2007, s'était fixé comme objectif de "réduire de moitié l'usage des pesticides en dix ans, si possible". Le "si possible" étant dû à un intense lobbying des marchands de produits phytosanitaires ...

Repost 0
Published by Les motivées - dans A lire ou à voir
commenter cet article
21 février 2010 7 21 /02 /février /2010 20:35
"Var Matin", le quotidien habituel des varois, dans son édition du dimanche 21 février, a publié un très bon article, complet, avec origine des Amap, carte des diverses amap du département et parole donnée tant aux producteurs qu'aux responsables - tous bénévoles - sans oublier les amapiens consomm'acteurs.

Un extrait de cette double page est reprise sur le site de Var Matin  
http://www.varmatin.com/ra/economie/241386/amap-les-paniers-de-produits-frais-nouvelle-facon-de-consommer
Nous nous permettons de mettre en ligne cet extrait sur notre blog.

Merci encore à l'équipe de Var Matin pour ce dossier réalisé par Catherine Aubry et ses collègues photos et doc.


AMAP

Les paniers de produits frais : nouvelle façon de consommer

Paru aujourd'hui, dimanche 21 février 2010 à 15:00
nm-photo-288310.jpg 

L'idée est varoise. Un agriculteur de La Seyne-sur-Mer, Daniel Vuillon, l'a importée des États-Unis en 2000. Cette année-là, il remarque à Manhattan des gens s'affairant autour de paniers de légumes, sur un trottoir. Ces New-yorkais viennent chercher leurs produits frais livrés par des producteurs locaux.

Inspiré par ce modèle de vente en circuit court, Daniel Vuillon fonde la première Amap (Association pour le maintien d'une agriculture paysanne), avec des consommateurs d'Aubagne, réunis par le mouvement altermondialiste Attac. Les premiers paniers sont livrés par la ferme des Vuillon en avril 2001. L'affaire est lancée. Dix ans plus tard, 2 000 familles varoises se fournissent auprès de 33 Amap (1).


Une démarche politique

Le principe est simple : le consommateur s'engage pendant plusieurs mois à acheter un panier, par semaine en général, contenant des produits vendus par des producteurs locaux. Fruits, légumes, fromages... changent au gré des saisons.

Cela dit, « une Amap, ça n'est pas qu'un panier », explique Gaëtan Vallée, coordonnateur d'Alliance Provence, association, qui, depuis 2001, regroupe la centaine de structures régionales. « C'est d'abord un partenariat entre un consommateur et un producteur local, lié par un contrat », insiste-t-il. Cet accord peut paraître contraignant : produits et jours de livraisons sont imposés. Pas question de vendre des tomates ou des fraises en hiver. Le consommateur s'engage aussi à participer aux distributions de temps en temps.

Le paysan, lui, peut stabiliser son entreprise. Il sait qu'il vendra sa production et à quel prix.

Des garanties non négligeables : trois exploitations disparaissent chaque jour en Paca, rappelle Gaëtan Vallée. Les Amap ont sans doute permis d'en sauver un certain nombre.


Crise alimentaire

Ces associations, qui impliquent « une démarche politique au sens noble du terme », ont connu un tel succès qu'elles ont été copiées. Paniers sur les marchés, colis solidaires comme à Fréjus, ventes groupées, etc. (voir par ailleurs) : les consommateurs ont redécouvert les vertus des circuits courts. Autant d'initiatives très intéressantes, juge Gaëtan Vallée. Mais attention à ceux qui jouent sur cette image aujourd'hui porteuse, d'une économie solidaire, pour en fait proposer des produits achetés en gros et revendus par ce biais, prévient-il.

Le potentiel de développement de ce type de commerce, encore important, a en effet de quoi attiser des convoitises. « Une Amap pourrait être créée à partir de 2 000 habitants », estime Gaëtan Vallée. On en est encore loin, faute de terres agricoles disponibles.

La demande du consommateur est, elle, de plus en plus importante. De toute évidence, les Amap et ses petites soeurs sont arrivées au bon moment, après des crises alimentaires, qui ont donné envie à chacun d'obtenir des garanties sur le contenu de son assiette.

Et si, au départ, seuls les « bobos » à l'aise s'intéressaient à cette forme de vente, aujourd'hui, tout le monde s'y met, même les jeunes.

À Aix-en-Provence, des étudiants ont créé deux Amap à petits prix. Pas de quoi détrôner encore le hamburger, mais c'est un début.


1. Daniel et Denise Vuillon ont fondé, depuis, Creamap, qui aident à la création d'Amap.

Savoir +

Renseignements auprès d'Alliance Provence (réseau des Amap) : http://allianceprovence.org.

Tél. : 04.94.98.80.0amap-var-matin-21-02-2010.jpg0.



Il nous a paru utile d'ajouter l'encadré présent sur cette même double page de Var Matin.

Les chiffres sont nos meilleurs encouragements, ils montrent l'importance de la solidarité qu'apportent aux paysans varois, 2000 familles consomm'actrices.
Oui, grâce à ces 2000 familles varoises, 50 familles de paysans vivent.

Ces données montrent aussi que les AMAP ne sauraient être considérées comme une concurrence aux commerces traditionnels, super et hypermachés.
En effet, que représentent 2000 familles - soit 7000 personnes - comparativement à une population varoise de 1 000 000 habitants ?
C'est vraiment peu, 7/1000ème.





Repost 0
Published by Les motivées - dans A lire ou à voir
commenter cet article

Présentation

  • : AMAP de Lorgues - Le blog Les Motivé-e-s
  • AMAP de Lorgues - Le blog Les Motivé-e-s
  • : A Lorgues, créons ensemble les instruments du mieux vivre, du bien consommer ; ces instruments que sont une nouvelle façon de produire sainement, de permettre à nos partenaires producteurs de s'inscrire dans la durée, de prévoir leur avenir, de ne plus polluer une terre nourricière qui n'est pas notre propriété mais celle de nos enfants et petits enfants.
  • Contact

Les rendez vous

Livraisons Légumes, Oeufs, Poissons, Miel, Volailles, Fromages, Viandes ...
Toujours chez Brigitte Grivet,
domaine St Jean Baptiste,
1525, route des Arcs à Lorgues
.

Attention, ne stationnez pas sur la départementale, entrez chez Brigitte, vous pouvez facilement faire demi-tour près des caves. Ou si vous avez des difficultés à traverser la départementale pour entrer au Domaine, n'hésitez pas à faire demi tour à l'embranchement de la route de Vidauban.
                   

-----------------------------

Sur votre blog,

+ de 55 000 visites ...
+ de 440 articles !

Envoyez vos recettes, vos articles
à amap-lorgues@orange.fr


-------------------

Retour page d'accueil : http://amap.lorgues.over-blog.com/

Recherche

Un renseignement, contactez

L'e.mail de l'Amap :
amap-lorgues@orange.fr

La présidente, Chantal Toussan :
04 94 73 27 08 - 06 84 36 53 80  -  ctoussan@voila.fr 


ou l'un des liens producteurs/amapiens :  
   
- Légumes Bio (Mathieu Faure de Fox Amphoux)
  Liens : Jocelyne ABAUZIT
- 06 10 24 73  68 
             
jabauzit@aol.com
            Chantal Toussan -06 84 36 53 80

          ctoussan@voila.fr

- Vins (transition BIO) Domaine de L'Estello - Lorgues


- Fromages chèvres, brebis, vaches (Florence Bertin, Taradeau)
   Liens : Annie Rosello - 04 94 73 27 23 -  annierosello@hotmail.com

               Miepol Fayard - 04 94 73 92 73 - miepol.legoaoc@orange.fr


 - Poissons : Daurades Loups et maigres (Pierre Baltmigere et Bruno Régis - la Seyne sur mer)
  Liens : Louis Clavier - 04 94 70 94 04 - 06 76 60 42 97feminier@orange.fr
              Sylvie Sarrazin - 04 94 73 22 15 - ssarrazin83@gmail.com  


- Poissons : Truites - Ecrevisses Jean Claude Vigin de Bauduen
   Lien :  Miepol Fayard - 04 94 73 92 73 - miepol.legoaoc@orange.fr


- Fruits d'hiver Bio : (Bruno DEBON Châteaudouble)
   Liens : Claude Inaudi  04 94 73 24 34 - claude.inaudi@free.fr


- Oeufs, volailles (Corinne Costamagno, Ampus)
   Liens : Françoise Clavier - 04 94 70 94 04 - 06 76 60 42 97feminier@orange.fr     


- Viandes bovines (Véronique Quinot - Blieux 04)
   Liens : Annie Rosello - 04 94 73 27 23 -  annierosello@hotmail.com 


- Viandes d'agneaux (Francis Girard, Bauduen)
   Liens : Claude Inaudi - 04 94 73 24 34 - claude.inaudi@free.fr
                Miepol Fayard  04 94 73 92 73 miepol.legoac@orange.fr


- Miel : (BardiaSabet - Trans en Provence)
Lien : Christian Dépret 04 94 84 09 18  c.depret@wanadoo.fr

- Huile d'Olives - Louis Ehrhardt - Trans
- Farines - Céréales : (Bertrand Allai - Bras)
 


Un article, une recette, une photo, un commentaire sur le blog, joignez Christian Dépret au 04 94 84 09 18 - 06 74 41 89 81 - c.depret@wanadoo.fr.