Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
31 août 2009 1 31 /08 /août /2009 23:04
Repost 0
Published by Les motivées - dans A lire ou à voir
commenter cet article
28 août 2009 5 28 /08 /août /2009 15:57
Une date à retenir, SAMEDI  5 SEPTEMBRE, se déroulera le traditionnel "Forum des associations de Lorgues".
Dès le matin, vous y rencontrerez la plupart des associations lorguaises, de La Godasse au Léo Lagrange en passant par l'AMAP Les Motivées.

Oui, notre jeune association participera au forum pour convaincre et toujours convaincre du bien fondé de notre combat permanent pour une alimentation saine et écologiquement raisonnée ainsi que pour le maintien d'une réelle agriculture paysanne sur notre sol varois. 

Ami-e-s adhérents de l'AMAP, retenez cette date et vous, qui souhaitez connaître le fonctionnement de notre AMAP, arrêtez vous à notre stand et interpellez nous.
Nous serons toute la journée à votre disposition.
Repost 0
Published by Les motivées - dans Votre calendrier
commenter cet article
22 août 2009 6 22 /08 /août /2009 15:41

Le débroussaillage est la meilleure arme contre les incendies de nos forêts. Il est obligatoire mais ... encore trop souvent négligé par les propriétaires. Il peut être manuel, mécanique mais dans ces 2 cas, onéreux et très souvent à risques au vu du relief de nos terrains.  

Nicolas Turiaf, un homme de bon sens, s'est dit, pourquoi ne pas utiliser des ânes ?

C'est ainsi que l'association ÂNESTEREL est née.
Cette asso loue des ânes (par couple) aussi bien aux particuliers, qu'aux collectivités et aux entreprises.
Vous aurez la totalité des renseignements sur le site d'ÂNESTEREL : http://www.anesterel.com/accueil.html
Cette asso varoise loue une quinzaine d'ânes, des lorguais l'ont déjà utilisée avec satisfaction.
Un plus ... vous souhaitez parrainez un âne ! contactez Nicolas. 

@: anesterel@live.fr         Tel: 06-09-62-32-38      Fax: 04-94-40-91-46        

Photos extraites du site ÂNESTEREL



Bravo à toute l'équipe d'ÂNESTEREL
Repost 0
Published by Les motivées - dans A lire ou à voir
commenter cet article
21 août 2009 5 21 /08 /août /2009 11:00
Villecroze, joli petit village si proche de chez nous, reçoit dans sa galerie municipale, Brigitte Berthelot-Lecointe. 
Mouvement, douceur ... tels sont - selon notre humble avis - les caractères des sculptures de Brigitte.
Un clin d'oeil à Michel Berthelot et à "Colibris".


A voir du 23 août au 28 août 2009

Exposition personnelle

Galerie municipale VILLECROZE 83690

 

tous les jours de 15h à 19h 

Repost 0
Published by Les motivées - dans A lire ou à voir
commenter cet article
20 août 2009 4 20 /08 /août /2009 15:11

Extrait du quotidien en ligne « backchich.info », un article de Gregory Salomonovitch sur le film/documentaire « Le temps des Grâces ».

 

Le temps de la révolution … agricole

Présenté dans le cadre des Etats généraux du documentaire de Lussas, Le Temps des Grâces, de Dominique Marchais, offre un regard engagé sur l’agriculture française et le rôle des paysans aujourd’hui en France.

Avec Le Temps des Grâces, Dominique Marchais réalise un tour de France des campagnes françaises et dresse un état accablant de l’agriculture moderne. Tour à tour, agriculteurs, éleveurs, microbiologistes, chercheurs, fonctionnaires, ainsi que l’excellent écrivain Pierre Bergounioux (voir extrait vidéo), apportent leur pierre à l’édifice de ce plaidoyer pour l’écologie.

.../... Lisez la suite sur : http://www.bakchich.info/Le-temps-de-la-revolution-agricole,08460.html

 

Repost 0
Published by Les motivées - dans A lire ou à voir
commenter cet article
16 août 2009 7 16 /08 /août /2009 15:21

Facile, rapide et bien meilleure que les confitures industrielles, vous ne serez que satisfait-e de cette confiture de melons jaunes et miel.

 

Il vous faut 2 melons jaunes, 3 cuillères à soupe de miel (bruyère, acacia ..), environ 600 grammes de sucre (selon grosseur des melons) et une cuillère à café de « agar-agar » - vous trouverez ce gélifiant naturel à base d'algues rouges dans votre magasin bio habituel.

 

Le matin, épluchez et coupez les melons en lamelles ou en dés ; dans un grand saladier, vous laissez macérer fruits, sucre, miel et agar-agar.

L'après midi, dans votre bassine à confitures, faites chauffer le tout une petite demi-heure à feu moyen sans oublier de remuer .


Quand votre confiture est prête, faites comme d'hab, des pots bien propres, vous y versez la confiture, le couvercle et hop ! vous retournez les pots afin de réaliser le vide d'air. Ou la solution de la parafine qui protégera tout aussi bien votre délicieuse confiture de melons jaunes (de Patrice) au miel (d'Anthony).

Repost 0
15 août 2009 6 15 /08 /août /2009 21:55

Article pertinent et argumenté paru dans le journal LE MONDE | 13.08.09



Au mois de juillet, des experts anglais travaillant pour la Food Standards Agency ont publié un rapport suggérant que
"les produits bio ne sont pas meilleurs pour la santé que les aliments ordinaires". De nombreux médias ont repris ce message de santé plutôt hostile à l'agriculture bio.

En fait, le rapport complet dit seulement que les aliments bio n'apportent pas plus d'éléments nutritifs que les aliments produits de façon conventionnelle. Ce n'était donc pas une information santé à proprement parler, mais la simple affirmation que le surcoût des aliments bio n'est pas justifié si on considère uniquement leurs contenus en nutriments. Le rapport élude la question des insecticides, herbicides, fongicides et de leurs multiples résidus dans les aliments conventionnels, réelle question de santé pourtant.


Pourquoi préférer l'aubergine bio ? Parce qu'elle contient plus de fer ou de vitamine C ? Non ! Les nutriments importants (vitamines, oligoéléments et polyphénols) des légumes sont surtout présents dans la peau du légume, où se concentrent également les pesticides. Donc, si on veut se nourrir (sans risque) avec des aliments riches en saveurs et en nutriments non caloriques, on n'épluche pas et on achète bio.

Pourquoi préférer le pain bio ? Si on veut éviter les farines raffinées (pauvres en minéraux, fibres et vitamines), on préfère le pain complet. Mais c'est aussi dans l'enveloppe des céréales que se concentrent les pesticides. Si on veut du pain complet, il le faut bio.


Certains diront que l'agriculture conventionnelle respecte des normes pour les résidus de pesticides. Admettons. Mais que savons-nous de la toxicité de ces agents sur le long terme et de leurs interactions ? Or nous mangeons trois repas par jour et chaque fois plusieurs aliments contaminés par plusieurs pesticides. Ces agents s'accumulent dans nos tissus. On leur attribue un rôle causal dans des pathologies hormono-dépendantes (cancers du sein, infertilité masculine, anomalies du sexe des garçons), des maladies neurologiques (Parkinson), des lymphomes et autres cancers et leucémies. Précaution s'impose !


Mais laissons ces questions puisque le rapport anglais ne traite pas des pesticides. On y trouve une revue de la littérature, avec 150 études pertinentes, quelques calculs statistiques et une synthèse sous forme de deux grands chapitres : l'un concernant les produits végétaux (où 23 types de nutriments ont été analysés) et l'autre les produits animaux (10 nutriments analysés). Oublions l'analyse secondaire du rapport fondée sur une sélection (arbitraire) des meilleures études parce que, en statistiques, les grands nombres sont censés compenser les défauts techniques. Si des différences significatives entre les aliments conventionnels et les bio sont mises au jour dans cette marécageuse base de données, cela signifie qu'elles sont très résistantes aux facteurs de confusion et reflètent la réalité.


A propos des aliments végétaux, les experts observent des différences pour sept types de nutriments. Ils en concluent curieusement que c'est négligeable : moins de résidus azotés (dus aux engrais chimiques) dans les aliments bio, mais plus de magnésium et de zinc, ce qui est intéressant puisque nos populations tendent à en manquer ; plus de matières sèches dans les aliments bio, donc moins d'eau et plus d'éléments nutritifs, ce qui est confirmé par des différences significatives pour les sucres, les polyphénols (en général) et les flavonoïdes dans les aliments bio.

Pour les produits animaux, il y a des différences pour trois types de nutriments : plus de lipides, plus de polyinsaturés et plus d'acides gras dits "trans" dans le bio. Les experts concluent que c'est négligeable en termes de nutrition (fort contestable) mais insistent sur les trans. On distingue les trans industriels issus de l'hydrogénation des huiles végétales et les trans naturels produits lors de la rumination et présents dans les aliments animaux.

Les deux types de trans seraient, selon nos auteurs, également nuisibles pour la santé, car ils augmentent de façon identique le cholestérol sanguin. Or les trans diffèrent radicalement vis-à-vis des maladies cardiaques : les trans industriels sont associés à un doublement du risque, tandis que les trans naturels (ceux qui sont en plus grande quantité dans le bio animal) sont associés à une diminution du risque. Avantage au bio ! Cet exemple illustre aussi, pour ceux qui n'en sont pas encore convaincus, que le cholestérol ne joue qu'un rôle négligeable dans les maladies du coeur.


Tout cela indique qu'il est préférable de manger bio, qu'il s'agisse d'aliments végétaux ou animaux, surtout pour protéger sa santé, selon la formule classique "que tes aliments soient ta médecine". Encore faut-il que cela soit acceptable pour le budget familial.


Une dernière question concerne l'opportunité de publier ce rapport en juillet. Y aurait-il quelque part et à l'approche des grandes négociations sur l'avenir de l'agriculture européenne une stratégie visant à décrédibiliser une agriculture qui ne soit pas industrielle et productiviste, exportatrice (plutôt que locale), prédatrice des ressources naturelles et dévastatrice pour l'environnement ?

Assistons-nous aux premières escarmouches de la grande bataille qui s'annonce et dont l'enjeu pourrait être l'émergence d'un
Monde Nouveau où Monsanto, Unilever et les autres ne seraient plus les rois de la fête ?


Michel de Lorgeril


Michel de Lorgeril
est cardiologue, chercheur CNRS au laboratoire TIMC "Coeur et nutrition" de l'université de Grenoble

Repost 0
Published by Les motivées - dans A lire ou à voir
commenter cet article
14 août 2009 5 14 /08 /août /2009 21:43


Exigez des mesures ambitieuses pour notre vin et le climat !

Fleurons de notre patrimoine culturel commun, les vins français, élégants et raffinés, sont aujourd'hui en danger : les changements climatiques rendent les vignes de plus en plus vulnérables. Les mois à venir sont déterminants pour l'avenir du climat et de nos écosystèmes : Au mois de décembre de cette année se tiendra à Copenhague le Sommet de l'ONU sur le climat.

Confrontés collectivement au péril climatique, les dirigeants du monde entier devront parvenir à surmonter leurs divergences d'intérêts de court terme pour se rassembler autour d'un projet politique mondial fondé sur un constat scientifique objectif et ainsi donner une suite au protocole de Kyoto qui soit à la hauteur des enjeux que nous allons devoir tous ensemble affronter dans les décennies à venir.

Le résultat de cette conférence dessinera l'avenir climatique de l'humanité.


Ils soutiennent l'appel :
 
Repost 0
Published by Les motivées - dans A lire ou à voir
commenter cet article
14 août 2009 5 14 /08 /août /2009 10:21

Nos cousins canadiens sont friands d'aubergines.
Le site :
http://www.passeportsante.net/fr/Nutrition/EncyclopedieAliments/Fiche.aspx?doc=aubergine_nu est une source de renseignements sur l'aubergine et ses propriétés.
Nous en avons extrait quelques passages.

 



L'aubergine

 

Nom commun : aubergine.
Nom scientifique :
Solanum melongena var. esculentum.
Famille
 : solanacées.

 

POURQUOI METTRE L’AUBERGINE AU MENU ?

  • - Grâce à sa texture et à sa saveur, c’est un des légumes les plus appréciés des personnes qui veulent réduire leur consommation de viande.

  • - On en fait des purées qui sont parfaites pour la boîte à lunch.

  • - Elle est indispensable à la ratatouille et à la caponata, qui se consomment autant froides que chaudes.

  • - Ce légume a un fort pouvoir antioxydant, en particulier sa pelure.

  • - Il est fort peu calorique et renferme des fibres alimentaires.

Apprêts culinaires

L’aubergine se mange :

- frite telle quelle ou en beignets;

- farcie : couper l'aubergine en deux dans le sens de la longueur, enlever une bonne partie de la pulpe et la faire frire légèrement. Laisser refroidir et farcir de pignons, de viande finement émincée avec des oignons et de la pulpe réservée. Mettre les moitiés d’aubergine côte à côte dans un plat à gratin, arroser de bouillon ou de jus de tomates et cuire au four. Autres suggestions de farces : riz et viande émincée à parts égales; riz, tomates, oignons émincés, persil, aneth ou menthe. Arroser de jus de tomates;

- dans la ratatouille, avec oignons, ail, tomates, poivrons, courgettes, thym et laurier. Additionnée d’olives noires dénoyautées, de céleri et de câpres, c’est la caponata italienne;

- dans les currys.

On en fera également :

  • un caviar d'aubergine : peler, cuire au four, à la vapeur ou à la poêle, hacher finement la chair et l'assaisonner d'huile d'olive;
  • de la Babaghanuuj : ce plat typiquement arabe est composé d’aubergine cuite et réduite en purée, à laquelle on ajoute du jus de citron, de l'ail, des fines herbes et du tahini (purée de graines de sésame). On peut remplacer le tahini par du pain rassis préalablement trempé dans l'eau. La purée d’aubergine peut également se préparer avec du jus de grenade. Servir garnie de grains de grenade. Ou mélanger purée, ail et yogourt, et aromatiser avec de la menthe finement hachée;
  • une moussaka : elle se prépare en alternant dans un plat à gratin des tranches d'aubergines grillées, de la viande d'agneau finement émincée et revenue à la poêle et de la sauce à la tomate, le tout nappé d'une sauce béchamel et garni de fromage râpé. Cuire au four;
  • un gratin à la parmigiana : couper les aubergines en tranches dans le sens de la longueur, les passer dans la farine et les faire frire sur les deux faces dans de l'huile d'olive. Dans un plat à gratin, monter des étages en alternant les couches d'aubergines avec de la sauce tomate et du fromage mozzarella. Ajouter du parmesan râpé et cuire une demi-heure dans un four réglé à 190°C ;
  • une escalivada : ce plat catalan est composé d'oignons, de poivrons et d'aubergines disposés en étages dans un plat à gratin et arrosés d'un filet d'une bonne huile d'olive espagnole. À la sortie du four, arroser d'un peu d'huile d'olive et de vinaigre de xérès. Servir tiède ou froid.

Au Japon, on coupe en deux les petites aubergines allongées et on incise légèrement leur peau en plusieurs endroits avant de les faire griller au barbecue, nappées d'une sauce épaisse composée de miso et d'un peu de saké, de sucre (ou du miel) et de graines de sésame noir. On les prépare également en tempura.

Conservation

Réfrigérateur : l'aubergine n'aime pas le froid et se conserve mal au réfrigérateur. La consommer le plus rapidement possible après l'achat. Si nécessaire, elle pourra se conserver une ou deux semaines dans le bac à légumes du réfrigérateur.

Congélateur
 :
laver, peler (ou pas) et couper en tranches d’un centimètre d'épaisseur environ. Blanchir quatre minutes dans de l'eau à laquelle on aura ajouté un peu de jus de citron. Refroidir, égoutter et mettre dans des sacs hermétiques au congélateur, en glissant un morceau de papier ciré entre les tranches. Elle s’y conservera huit à dix mois. Cuire sans décongeler. On peut également congeler la ratatouille et les autres ragoûts à base d’aubergine.
.../...

Repost 0
10 août 2009 1 10 /08 /août /2009 22:48

En effet, la famille BRUNA-BIAGI de Hyères dans le Var - producteur d'arums depuis 3 générations - est menacée d'expropriation dans le cadre d'une Zone d'Activité Economique dont le but est la construction de bâtiments commerciaux (hyper marchés entre autres ...).

Florence Bruna Biagi avec l'aide de ses proches a créé un site http://www.agriculteur-exproprie.fr.cr/  sur lequel elle expose avec beaucoup de pudeur mais autant de force l'amour qu'elle porte à son terroir et au métier d'agriculteur.

OUI, soutenez la famille BRUNA-BIAGI, comme le dit si bien Florence dans son site :
" ...  j'ai besoin de vous tous. Je vous prie, pour ne pas dire autre chose, de consulter ce site, de vous faire une idée de notre situation, de nos motivations. Si vous pensez comme nous que notre situation est profondément injuste d’autant que d’autres solutions existent, alors signez la pétition qui se trouve à la fin du site. Parlez de ce site autour de vous, n’hésitez pas à nous faire connaître ; Ce n’est qu’avec votre appui que mon mari, Christophe, pourra exploiter la terre de mes grands-parents et faire perdurer le métier d’agriculteur à Hyères ... "


Allez signer la pétition sur le site : www.agriculteur-exproprie.fr.cr  comme premier soutien et mentionnez que vous êtes engagé dans une Amap pour bien montrer aux autorités soi-disant compétentes que le maintien des terres fertiles c'est aussi l'affaire du citoyen responsable que vous êtes.
Votre vigilance, c'est près de chez vous, mais aussi près d'autres citoyens engagés comme vous dans la préservation des terres nourricières dont notre planète a bien besoin déjà aujourd'hui mais sûrement plus encore demain.

Repost 0
Published by Les motivées - dans Les événements
commenter cet article

Présentation

  • : AMAP de Lorgues - Le blog Les Motivé-e-s
  • AMAP de Lorgues - Le blog Les Motivé-e-s
  • : A Lorgues, créons ensemble les instruments du mieux vivre, du bien consommer ; ces instruments que sont une nouvelle façon de produire sainement, de permettre à nos partenaires producteurs de s'inscrire dans la durée, de prévoir leur avenir, de ne plus polluer une terre nourricière qui n'est pas notre propriété mais celle de nos enfants et petits enfants.
  • Contact

Les rendez vous

Livraisons Légumes, Oeufs, Poissons, Miel, Volailles, Fromages, Viandes ...
Toujours chez Brigitte Grivet,
domaine St Jean Baptiste,
1525, route des Arcs à Lorgues
.

Attention, ne stationnez pas sur la départementale, entrez chez Brigitte, vous pouvez facilement faire demi-tour près des caves. Ou si vous avez des difficultés à traverser la départementale pour entrer au Domaine, n'hésitez pas à faire demi tour à l'embranchement de la route de Vidauban.
                   

-----------------------------

Sur votre blog,

+ de 55 000 visites ...
+ de 440 articles !

Envoyez vos recettes, vos articles
à amap-lorgues@orange.fr


-------------------

Retour page d'accueil : http://amap.lorgues.over-blog.com/

Recherche

Un renseignement, contactez

L'e.mail de l'Amap :
amap-lorgues@orange.fr

La présidente, Chantal Toussan :
04 94 73 27 08 - 06 84 36 53 80  -  ctoussan@voila.fr 


ou l'un des liens producteurs/amapiens :  
   
- Légumes Bio (Mathieu Faure de Fox Amphoux)
  Liens : Jocelyne ABAUZIT
- 06 10 24 73  68 
             
jabauzit@aol.com
            Chantal Toussan -06 84 36 53 80

          ctoussan@voila.fr

- Vins (transition BIO) Domaine de L'Estello - Lorgues


- Fromages chèvres, brebis, vaches (Florence Bertin, Taradeau)
   Liens : Annie Rosello - 04 94 73 27 23 -  annierosello@hotmail.com

               Miepol Fayard - 04 94 73 92 73 - miepol.legoaoc@orange.fr


 - Poissons : Daurades Loups et maigres (Pierre Baltmigere et Bruno Régis - la Seyne sur mer)
  Liens : Louis Clavier - 04 94 70 94 04 - 06 76 60 42 97feminier@orange.fr
              Sylvie Sarrazin - 04 94 73 22 15 - ssarrazin83@gmail.com  


- Poissons : Truites - Ecrevisses Jean Claude Vigin de Bauduen
   Lien :  Miepol Fayard - 04 94 73 92 73 - miepol.legoaoc@orange.fr


- Fruits d'hiver Bio : (Bruno DEBON Châteaudouble)
   Liens : Claude Inaudi  04 94 73 24 34 - claude.inaudi@free.fr


- Oeufs, volailles (Corinne Costamagno, Ampus)
   Liens : Françoise Clavier - 04 94 70 94 04 - 06 76 60 42 97feminier@orange.fr     


- Viandes bovines (Véronique Quinot - Blieux 04)
   Liens : Annie Rosello - 04 94 73 27 23 -  annierosello@hotmail.com 


- Viandes d'agneaux (Francis Girard, Bauduen)
   Liens : Claude Inaudi - 04 94 73 24 34 - claude.inaudi@free.fr
                Miepol Fayard  04 94 73 92 73 miepol.legoac@orange.fr


- Miel : (BardiaSabet - Trans en Provence)
Lien : Christian Dépret 04 94 84 09 18  c.depret@wanadoo.fr

- Huile d'Olives - Louis Ehrhardt - Trans
- Farines - Céréales : (Bertrand Allai - Bras)
 


Un article, une recette, une photo, un commentaire sur le blog, joignez Christian Dépret au 04 94 84 09 18 - 06 74 41 89 81 - c.depret@wanadoo.fr.